Prêt pour votre retraite?

Publié en ligne: 
19 Mai 2015

par Vib Reid

Êtes-vous retraité ou prévoyez-vous prendre votre retraite? Si vous envisagez de vendre votre maison et vous vous demandez quelles sont les prochaines étapes, vous devriez vous pencher de plus près sur une communauté résidentielle à baux fonciers. Bill Wells, le vice-président principal de développement à Parkbridge Lifestyle Communities dit, « L'achat d'une maison dans une communauté à baux fonciers offre toute une gamme d'avantages qui peuvent être très attrayants pour les gens qui entament une nouvelle phase de la vie ». Parkbridge est le plus grand propriétaire, exploitant et promoteur immobilier de communautés à baux fonciers au Canada.

M. Wells dit ce qui suit : « De nombreux acheteurs dans nos communautés de retraite sont des gens dont les enfants ont quitté le foyer. Ils se retrouvent dans une maison de famille qui est devenue trop grande et qui exige trop de temps et d'argent pour l'entretien. Aussi, leur ancien quartier a souvent subi une transformation. Il peut être plus développé et avoir de nouvelles personnes qui y vivent; la nature de leur rue a changé. Vivre dans une communauté à baux fonciers qui est gérée par des professionnels est pour beaucoup le meilleur de tous les mondes. Par exemple, les avantages financiers peuvent être importants, car il n’est pas nécessaire d’acheter la parcelle de terrain. En outre, vous possédez toujours votre propre maison sans avoir certaines des responsabilités de l'accession à la propriété. Et vous êtes un membre d'une véritable communauté! »

Mode de vie

Selon Bill Wells, le style de vie est un élément important de l'attrait des communautés à baux fonciers. Ces communautés sont en propriété privée, et gérée privée. Elles sont conçues pour avoir une ambiance et un rythme de vie différent. Les maisons ont des porches et de petites cours avant, ce qui encourage l'interaction sociale. Les résidents bénéficient d'un geste de la main et un salut, ou une conversation amicale avec les voisins. Et la circulation est limitée aux voisins. Dale Ball, le président de l'Institut canadien de l'habitation usinée et propriétaire d'une communauté à baux fonciers à Langley, Colombie-Britannique, est
d'accord : « Une communauté à baux fonciers favorise une culture de prendre soin de l'autre, même pour ceux qui ne sont pas particulièrement enclins à être sociable. Si quelqu'un ne pas ouvrir les rideaux un jour, les voisins le remarqueront et ils vont appeler, frapper à la porte pour vérifier que tout va bien, ou appeler la sécurité. Si quelqu'un est blessé, par exemple, les voisins vont tondre la pelouse ou préparer des repas pour eux. » Ce sentiment d'appartenance commune est important alors que les gens vieillissent. « Plus longtemps vous pouvez rester dans votre propre maison, le mieux pour vous et pour la société », note Dale. « Des communautés à baux fonciers peuvent aider à garder les gens hors des résidences pour personnes âgées plus longtemps. » L'éventail des activités salubres et sociales dans une communauté de retraite varie en fonction de la communauté et de ses habitants. De nos jours, les communautés ont généralement des sentiers pédestres et des installations pour les sports d'intérieur / extérieur. Un centre de loisirs est le lieu de rencontre pour les habitants d'assister à des soupers-partage, les classes, les clubs de livres, etc. Ces activités sont généralement coordonnées par les résidents eux-mêmes. « Chaque communauté développe sa propre personnalité », dit Bill Wells. Les résidents disent souvent qu'ils ont fait plus d'amis dans leur première année dans la communauté que dans les 30 années précédentes. Cependant, Bill est prompt à souligner ce qui suit : « les gens qui vivent dans nos collectivités ne doivent pas nécessairement être grégaires, mais l'occasion est là pour ceux qui souhaitent y participer. » Beaucoup de gens dans des collectivités de retraités travaillent encore à temps plein ou à temps partiel.

Économie

Un déménagement à une communauté à baux fonciers peut offrir certains avantages financiers importants. Par rapport aux autres types de communautés, le prix d'achat sera sensiblement plus faible parce que l'achat de la terre n’est pas nécessaire. Et vous pouvez être en mesure d'utiliser une partie du capital provenant de la vente de votre maison précédente pour des vacances ou d'autres fins. Ou vous voudrez peut-être dépenser un peu plus sur les caractéristiques de luxe que vous avez toujours voulu dans une maison, mais n’avaient pas les moyens d'acheter. En tout cas, il y a beaucoup de choix disponibles à une époque où vous voulez vraiment profiter de votre vie. C’est une vérité que vous devez effectuer des paiements locatifs pour aussi longtemps que vous êtes le propriétaire de la maison. Cependant, les augmentations de paiement sont régies par les règlements provinciaux, donc vous puissiez planifier et budgétiser sur le long terme avec confiance. Si vous décidez d'acheter une maison existante ou d'en construire un, garder à l'esprit qu'une nouvelle maison est éconergétiques. Cela va vous permettre à faire face à la hausse des coûts de l'énergie. En règle générale, les maisons dans une communauté à baux fonciers, construits hors site dans une usine, sont installées par le propriétaire de la communauté. Elles sont généralement des unités de plain-pied avec une conception accessible et ouverte qui convient même pour les personnes ayant des problèmes de mobilité.

Réflexions pour l'avenir

Il fait peu de doute qu'il y a un intérêt croissant dans les communautés à baux fonciers et dans leur capacité à offrir un style de vie agréable. C’est une option abordable non seulement pour les Canadiens retraités, mais pour les familles, les célibataires et les couples de tous âges et étapes de la vie. Les sommes importantes investies dans ces communautés en témoignent. Cependant, « les municipalités ne comprennent souvent pas la nature des communautés à baux fonciers », selon Dale Ball. « Leur compréhension est influencée par des idées sur les communautés à baux fonciers qui sont fermement ancrées et très périmées » il note. « À Langley, par exemple, aucune nouvelle communauté à baux fonciers n’a été approuvée depuis le début des années 1980. Cependant, quand on regarde les chiffres, les municipalités ont tendance à tirer un avantage financier de ces communautés à baux fonciers, même en comparaison avec l'aménagement foncier traditionnel. Cela est dû, par exemple, aux facteurs comme la fiscalité et le fait que les propriétaires de la communauté sont responsables de l'entretien des routes. » Le logement est réglementé par des pratiques et règles qui varient à travers le pays, et tandis que de plus en plus de baby-boomers prendront leur retraite (le dernier d'entre eux aura 65 ans un peu après 2030), la nécessité d'une variété d'options de logement se développe. Une telle option est de vivre dans une communauté à baux fonciers.

Quelques faits sur les communautés à baux fonciers

Définition : Une communauté à baux fonciers est un ensemble résidentiel où les résidents sont propriétaires de leurs maisons, mais louent les parcelles. Le propriétaire de la terre fournit souvent des infrastructures communautaires, équipements et services.

Taille

Le nombre de maisons dans les communautés à baux fonciers varie de moins de 50 à plusieurs centaines. Ils se trouvent généralement dans les zones suburbaines.

Types

Il y a des communautés de baux fonciers pour des modes de vie et des tranches d'âge particulières. Une gamme d'équipements pour les sports, la santé et la socialisation sont fournis, selon que les résidents sont des retraités, préretraités ou des jeunes familles.

Résidents

Les communautés à baux fonciers attirent une variété de gens de divers âges, origines, emplois, et revenus.

Normes d’aménagement

Les communautés à baux fonciers sont privées et ne sont pas conçues pour le trafic direct. Elles sont différentes des communautés traditionnelles, puisque la densité, l'aménagement et la conception des routes créent un environnement calme qui est accueillant et convivial pour les piétons.

Mobilité des maisons

Les maisons dans une communauté à baux fonciers peuvent être déplacées, mais dans la plupart des cas, ils ne le sont jamais. Dans de nombreux cas, ils ont été installés sur un sous-sol complet.

Le coût de location du site

Les paiements de location peuvent varier selon les services et commodités offerts, ou l'emplacement géographique. Lorsque vous comparez les communautés, assurez-vous que vous savez ce qui est inclus dans les paiements.

Le nombre de communautés au Canada

Les données fournies par l'Institut canadien de l'habitation usinée (ICHU) montrent qu'il y avait plus de 1400 communautés à baux fonciers au Canada en 2009, soient environ 350 en Colombie-Britannique, 275 en Alberta et 250 en Ontario.

Le nombre de maisons au Canada

Il y a plus de 150 000 foyers dans les communautés à baux fonciers du Canada, dont environ 33 000 sont en Colombie-Britannique, 33 000 en Alberta et 29 000 en Ontario. (Données fournies par l'ICHU, 2009.)

demandez et comparez les choix pour trouver la bonne communauté pour vous

Avant le début de votre recherche

Aimeriez-vous vivre parmi les groupes d'âge divers ou dans une communauté d'adultes?

  • Y a-t-il des équipements que vous aimeriez?
    ...par exemple, des espaces verts, des pistes cyclables, un club-house, etc.
  • Est-il nécessaire pour vous d'être à proximité des services tels que des hôpitaux, magasins, lieux de divertissement, etc. ?
  • Quel est l'espace dont vous avez besoin à l'intérieur et à l'extérieur? ...par exemple, la superficie de l'espace de vie ou le nombre de chambres à coucher.

Une fois que vous avez réduit vos options, regardez quelques communautés individuelles

Quelles tailles de parcelles sont disponibles? Vos besoins, peuvent-ils être satisfaits ? (maison, terrasse, peut-être une remise)

  • Qui sont les résidents qui vivent dans la communauté? Que disent-ils à propos de la communauté? (faites le tour et parlez avec des gens)
  • En détail, prendre note des équipements et activités qui sont disponibles dans la communauté (faites une visite, puis lisez les babillards et les bulletins communautaires)
  • La communauté, est-il bien entretenu? (par exemple, les routes, pelouses, parterres de fleurs, bâtiments, etc.)

Règlements de la communauté

Tout d'abord, est-ce que la communauté dispose d'un ensemble de lignes directrices pour les résidents? (Obtenez une copie et le lire attentivement avant de prendre toute décision sur l'achat dans une communauté spécifique.)

  • Y a-t-il des restrictions concernant qui est autorisé à vivre dans la communauté? Sur les animaux domestiques?
  • Quelles sont les restrictions concernant la taille, hauteur, type, couleurs et matériaux utilisés dans les maisons?
  • Pouvez-vous apporter des modifications à votre maison, comme l'ajout d'une rampe d'accès, si nécessaire?
  • Y a-t-il des restrictions sur ce qui peut être garé dans l'entrée? Y a-t-il du stationnement sur la rue ou pour vos visiteurs ?
  • Y a-t-il des restrictions sur les clôtures? Bruit?

Le bail

Quelle est la durée du bail?

  • Quel est le coût de location, et quels sont les éléments compris dans le paiement?
  • Qui paie pour l'eau, les égouts, les impôts fonciers, etc.?
  • Y a-t-il des coûts supplémentaires pour l'enlèvement des ordures ou le déneigement?
  • Que pouvez-vous attendre en ce qui concerne la procédure et la fréquence des augmentations de paiement? (Vous pouvez également consulter la réglementation locale ou provinciale sur le contrôle des loyers).
  • Le propriétaire est-il prêt à signer un contrat de consentement à la cession de bail avec votre prêteur, si nécessaire?
  • La communauté va-t-elle vous permettre de sous-louer votre maison? Qui est autorisé à la mettre sur le marché et la vendre? Quel est le processus d'approbation pour les acheteurs potentiels qui veulent prendre en charge votre bail ?

Gestion communautaire

Y a-t-il un gestionnaire désigné qui travaille pour le propriétaire de la communauté? Sur place? Hors site? Savez-vous comment le contacter en cas d'urgence?

  • Quelles sont les responsabilités du propriétaire? Par exemple, est-ce que tous les espaces communs sont entretenus par le propriétaire? L'entretien des pelouses et le déneigement, sont-ils pris en charge par le propriétaire?
  • Y a-t-il la participation du propriétaire à des activités communautaires ou de l'organisation d'événements communautaires?

Services d'aide à la vie autonome

Le propriétaire fournit-il des services d'entretien de la pelouse, l'enlèvement des ordures et le déneigement à ceux qui ne peuvent pas le faire? Est-il nécessaire pour les arrangements privés d'être effectués par les résidents?