Michael Green

Publié en ligne: 
19 Mai 2015

par Bernie Desjardins

Dans le passé, la plupart des Canadiens habitaient dans les zones rurales, mais aujourd'hui, c'est tout le contraire. Le pourcentage de Canadiens qui vivent dans les villes ne cesse d'augmenter, et la tendance de la planification urbaine est à la densification. Cela nécessite une augmentation du nombre de bâtiments de grande hauteur, et l'intention de Michael Green est de les construire en bois. Il envisage des structures en bois de 30 étages.

Ne craint-il pas que le vent va les faire tomber? Est-il prêt à risquer un « tour infernale » qui est pire que tout incendie jamais vu? Que dire de tremblements de terre? En réalité, le « grand méchant loup » n'est pas une menace sérieuse, et de grands bâtiments très sûrs peuvent être faits en utilisant le bois comme matériau de construction primaire.

Michael dit que quand les grands éléments en bois utilisés dans la construction moderne sont exposés à la combustion, une couche carbonisée est formé qui isole et protège le bois restant, résultant en un excellent degré de résistance au feu. En outre, un matériau non-combustible peut être apposée sur la face inférieure des panneaux de plancher en bois, ce qui réduit la vulnérabilité à la combustion encore plus. En ce qui concerne leur rapport résistance-poids, les produits de bois d'ingénierie (utilisé pour la charpente en bois) sont comparables, et parfois supérieure au béton armé. Lorsque les perceptions erronées au sujet de la construction en bois de grande hauteur qui prévalent sont dissipées, les gens vont sûrement accueillir la tendance à l'utilisation croissante de la charpente en bois dans les grands bâtiments.

« Finding the Forest Through the Trees » [Trouver la forêt à travers les arbres] ou « FFTT » est une méthode de construction développé par Michael Green Architecture (MGA). M. Green et J. Eric Karsh ont écrit et publié un rapport sur la méthode intitulée The Case for Tall Wood Buildings: How Mass Timber Offers a Safe, Economical, and Environmentally Friendly Alternative for Tall Building Structures [Le cas pour les bâtiments en bois de grande hauteur: comment le bois d'ingénierie (pour la charpente en bois) offre une alternative sûre, économique et respectueuse de l'environnement pour les bâtiments de grande hauteur]. Le système FFTT utilise le bois comme une alternative aux éléments structurels qui sont normalement utilisés dans les bâtiments à plusieurs étages.

Le nom FFTT signifie que nous ne devrions pas nous concentrer uniquement sur les petites choses, bien qu'elles doivent être prises en compte. Plutôt, nous devons considérer le tableau d’ensemble et faire de grands changements. Certains changements systémiques globaux sont nécessaires pour faire face aux énormes défis auxquels nous sommes confrontés en matière de l'augmentation de la demande de logement partout dans le monde et les changements climatiques.

Depuis plus d'un siècle, les grands bâtiments ont été fabriqués à partir d'acier et de béton. Peu a été fait pour changer cela, donc le système de construction innovant de Michael Green peut être considéré comme révolutionnaire.

La notion de la construction de gratte-ciel en bois soulève un certain nombre de questions en plus de celles concernant la sécurité. Les arbres isolent le CO2 qu'ils extraient de l'atmosphère, n'est-ce pas? Comment peut-il être une bonne idée de couper plus d'arbres pour la construction? Il est vrai que les vieux arbres sont irremplaçables dans notre vie, si jamais, et que nous avons déjà coupé trop d'entre eux. Cependant, le bois utilisé dans le système FFTT est dérivé d'espèces à croissance rapide comme le bouleau et le tremble. Michael explique que son approche est basée sur la foresterie durable plutôt que la déforestation, ce qui est une distinction cruciale qu’il faut faire par ceux qui souhaitent comprendre comment l'utilisation accrue du bois dans la construction peut être justifiée. Michael dit que le bois est vraiment le seul matériau «vert»  de construction sur le marché car le CO2 est séquestré tandis que les arbres poussent; Au Canada, il est requis par la loi que tous les arbres qui ont été récoltés soient replantés.

En plus d'une réduction potentielle des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation d'énergie, le système FFTT a un autre avantage important: en termes de la diversification économique, il va augmenter la production à valeur ajoutée dans l'industrie forestière au profit de tous les Canadiens. Dans le passé, la taille du bois massif traditionnel qui a été nécessaire pour les colonnes et les énormes poutres dans les grands bâtiments ne pouvaient être obtenue qu'à partir des très grands arbres. Cependant, pour de telles applications, le bois d'échantillon a cédé la place aux produits du bois d'ingénierie. La fabrication de ces matériaux est en hausse au Canada et ils offrent un potentiel d'exportation prometteur. La taille des composants de la construction en bois était autrefois limitée par la taille des arbres utilisés, mais maintenant, des incroyablement énormes produits de bois d'ingénierie peuvent être fabriqué et utilisé structurellement. Il est maintenant possible de produire des éléments structurels massifs et très résistants dans diverses formes et tailles en utilisant des morceaux de bois d'échantillon agglomérés par encollage. Les pièces sont précisément rabotées et disposés en couches pour produire un matériau appelé le lamellé-collé. En plus de sa taille et sa solidité, le bois lamellé-collé a l'apparence attrayante du bois naturel et peut être utilisé pour rehausser l'aspect de l'intérieur et l'extérieur d'un bâtiment. Un autre type de bois d'ingénierie qui est utilisé structurellement est appelé le bois d’œuvre stratifié-croisé (CLT). Des panneaux de CLT qui sont 40 pieds de long, 10 pieds de large, et jusqu'à 2 pieds d'épaisseur peuvent être fabriqués et sont actuellement utilisés pour les planchers, les murs et les toits des bâtiments de moyenne hauteur.

Même si elles sont déjà assez grandes, les panneaux de plus grande taille seront probablement produits à l'avenir. À l'instar du bois lamellé-collé, ils peuvent aussi être laissés exposés dans les bâtiments afin de fournir une esthétique étonnante et d'éliminer la nécessité pour les autres types de travaux de finition et les frais d'accompagnement. Les gens aiment presque toujours la chaleur et l'apparence du vrai bois. Alors que l'utilisation de l'acier et du béton dans des gratte-ciel a été perfectionnée au cours du dernier siècle, l'utilisation du bois d'ingénierie pour les bâtiments de grande hauteur est encore à ses balbutiements technologiques. Michael Green estime que, avec le perfectionnement de méthodes et d'autres améliorations qui réduisent les coûts, la construction de gratte-ciel en bois va faire concurrence à la construction basée sur l'acier et béton en termes de coût. Tel est déjà le cas pour certains projets. Le coût de la main-d'œuvre et les processus sont beaucoup plus faibles en utilisant la charpente en bois d'ingénierie, car la préfabrication en usine réduit considérablement le temps nécessaire pour la construction.

Le travail de Michael a suscité l'intérêt pour l'application éventuelle de CLT et d'autres produits de bois de charpente composite à la construction de basse hauteur et à la construction modulaire. Des panneaux, poutres et colonnes  préfabriqués ont le potentiel d'accroître l'efficacité des processus de construction modulaire encore plus. Ces processus offrent déjà la méthode de construction la plus efficace, selon les chercheurs de l'Université de l'Alberta et d'autres institutions.

Si vous entrez dans l'un des bâtiments de Michael Green, vous pourrez voir la forêt à travers la beauté et la chaleur du bois. Ces bâtiments sont technologiquement progressifs, mais vous n’oublieront pas les arbres.