Architects sur préfab - Douglas Cardinal

Publié en ligne: 
15 Juin 2015

photo: Bruno Schlumberger

by Bernie Desjardins

Au Canada, Douglas Cardinal est célébré pour avoir intégré les traditions culturelles des Premiers peuples du pays dans des bâtiments impressionnants qui sont technologiquement avancés, mais mieux décrits comme des œuvres d’art. Ceci étant dit, leur fonctionnalité et leur qualité de conception sont hors de question. Au Québec, l’Institut culturel cri Aanischaaukamikw d’Oujé-Bougoumou est un exemple de cela. M. Cardinal a développé un style bien à lui qui est présenté dans un grand nombre de ses conceptions. Ce style curviligne est évident dans le grand et magnifique Musée canadien de l’histoire, qui est situé en face du Parlement du Canada sur la rivière des Outaouais. Sur le plan international, Douglas Cardinal est le génie créatif qui a conçu le Musée national des Indiens d’Amérique de la Smithsonian Institution, un bâtiment qui accompagne des monuments emblématiques sur le National Mall de Washington, tels que le Lincoln Memorial, l’obélisque de Washington, et le Capitole des États-Unis. Pour les membres de la profession d’architecte en particulier, il est reconnu pour son travail de pionnier dans l’adoption de la technologie informatique pour la conception architecturale en Amérique du Nord.

M. Cardinal est bien conscient des nombreux avantages de la préfabrication, y compris comment éviter les problèmes qui se posent dans la construction sur place, comme la météo, le vandalisme et le gaspillage. Mais quel est le plus grand avantage du bâtiment préfabriqué? Douglas estime que c'est tout simplement « une meilleure qualité du produit fini. »

Quand on lui demande ce qui a déclenché son intérêt pour la construction en usine, M. Cardinal répond qu’il avait toujours pensé que la préfabrication offre le plus grand potentiel pour réduire le coût du logement. Dans les dernières décennies, une impression dominante du bâtiment préfabriqué, c’est que la qualité du produit fini était, dans une certaine mesure, d’un niveau inférieur par rapport aux bâtiments construits entièrement sur le chantier. On pensait qu’un acheteur choisirait cette option pour des considérations économiques. Cependant, avec l’amélioration des technologies et des méthodes, les bâtiments préfabriqués ont dépassé ceux construits sur place en ce qui concerne la qualité, y compris l’intégrité structurelle et la précision de construction. Néanmoins, les méthodes de construction préfabriquées restent efficientes sur le plan des coûts. Aussi, de l’avis de Douglas Cardinal, l’habitation préfabriquée est « idéale pour le secours aux sinistrés en raison de la rapidité et l’efficacité avec laquelle elle peut être livrée. »

Douglas dit ce qui suit : « la construction d’une seule voiture personnalisée dans l’entrée de quelqu’un coûterait environ cinq millions de dollars. » Il est impensable de construire une voiture de cette façon, mais au Canada, la plupart des maisons sont encore construites à l’aide d’une approche similaire. Un architecte qui embrasse des technologies d’avant-garde, Douglas Cardinal est enthousiaste au sujet de la préfabrication d’éléments de construction, et il prévoit que la construction en usine va augmenter à l’avenir. « Depuis longtemps, j’ai eu une préférence pour les éléments préfabriqués tels que les structures spatiales, panneaux et colonnes de plomberie; je tente de préfabriquer autant du bâtiment que possible, » dit-il. Aujourd’hui, même les modules de cuisine et de salle de bains peuvent être préfabriqués, ce qui permet aux constructeurs de tirer profit de la précision et l’efficacité offerte par la construction en usine. M. Cardinal compare la préfabrication des bâtiments avec la production d’automobiles : « Les voitures sont maintenant construites en utilisant divers ensembles plutôt que des pièces individuelles. Le logement peut être construit en utilisant une approche semblable. »

Un intérêt particulier pour Douglas Cardinal en tenant compte des avantages de la construction préfabriquée est le contrôle précis sur les processus qui est rendu possible par la construction en usine. Les processus hautement contrôlés qui sont utilisés lors de la fabrication d’éléments de construction dans une usine produisent très peu, voire aucun, de déchets appréciables. Mais en plus des caractéristiques « vertes » et rentables de la construction préfabriquée, le contrôle des processus est important pour d’autres raisons, selon Douglas : « Les processus de l’usine peuvent être facilement modifiés pour des projets qui diffèrent, l’environnement de travail est beaucoup plus sûr et tout le monde qui construit le bâtiment a le produit final à l’esprit. » Chaque aspect de la construction d’un bâtiment peut être établi, contrôlé ou modifié à l’aide de la modélisation des données en utilisant le logiciel Building Information Modeling (BIM) [modélisation des données d’un bâtiment]. Dans l’expérience de Douglas Cardinal, « Les systèmes BIM aident à coordonner les différentes disciplines qui contribuent à la construction d’un bâtiment. » Au lieu de faire « la construction sur place dans une usine », Douglas estime qu’il est nécessaire d’élaborer les méthodes de préfabrication spécifiquement pour la construction en usine, afin de profiter pleinement de ses propres processus.

Selon Douglas Cardinal, « Un défi majeur pour les constructeurs de l’habitation est de produire des unités uniques plutôt que ceux qui ont tous le même aspect. Des approches diverses d’assemblage et une variété de matériaux et de textures sont nécessaires pour atteindre cet objectif. » Grâce aux technologies modernes comme BIM, il est maintenant plus facile de personnaliser la conception de maisons. Toutefois, les producteurs doivent faire des efforts pour informer les acheteurs potentiels de cette polyvalence émergente. Douglas pense que le public doit être conscient du fait que la personnalisation des maisons est beaucoup plus facile à atteindre par rapport au passé : « Il est nécessaire d’apprendre aux gens que la personnalisation et la variété sont vraiment possibles. L’acheteur typique veut avoir une maison qui a une identité unique; c’est l’acheteur qui doit prendre les décisions au sujet de la personnalisation, et BIM rend cela possible. »

De nouveaux matériaux de construction innovants sont continuellement introduits sur le marché, et Douglas Cardinal est prompt à réaliser leur potentiel. Par exemple, il pense que les panneaux sandwich fabriqués à partir d’un noyau de mousse en sandwich entre deux feuilles de contreplaqué ou autre matériau sont très prometteurs pour de futures applications dans la construction préfabriquée : « Lorsqu’on utilise les panneaux sandwich, les ponts thermiques sont considérablement réduits, et lorsqu’un matériau résistant au feu est utilisé, le résultat est une augmentation de la sécurité incendie. » Quand il a conçu l’école de la Première nation de Longue-Pointe, Douglas a opté pour l’utilisation du bois d’œuvre stratifié croisé (CLT), un autre matériau qui est relativement nouveau et très prometteur. Douglas a dit que lors de la conception de l’école avec l’utilisation de panneaux CLT à l’esprit, c’était nécessaire de tenir compte des limites de l’usine et les modifications requises. Cependant, à la fin, c’était un défi relativement mineur et il en valait la peine.

Une première tentative de Douglas à la conception de maisons préfabriquées était la Maison Cardinal. Un petit logement qui utilise la préfabrication en panneaux, elle est actuellement en usage en Chine. M. Cardinal a exprimé un intérêt dans la conception de quelque chose de similaire en utilisant le CLT, un produit pour lequel il y a de plus en plus d’applications au Canada. En outre, il offre une énorme potentielle « valeur ajoutée » pour l’industrie forestière canadienne.

La réduction des coûts et l’augmentation de la qualité offerte par la préfabrication deviennent évidentes pour les constructeurs. Des architectes visionnaires tels que Douglas Cardinal ouvrent la voie à l’application de ces nouvelles méthodes pour la création des maisons et autres bâtiments, les meilleurs dont le monde n’ait jamais été témoin.